20 Janvier 2017

 Alfa Romeo Giulietta 2.0L JTDm2 150cv

 

Alfaromeo giulietta tuning

  •  
  •  

L’étude d’aujourd’hui est un focus sur l’Alfa Romeo Giulietta équipée du moteur 2.0L JTDm2 150PS et calculateur Bosch EDC17C49.

Initialement connue sous le nom d’usine Alfa Romeo ZAR Progetto 940, la Giulietta avait été précédemment appelée publiquement avec le nom Milano. Ce nom a été ensuite remplacé fin 2009; en outre on a voulu ainsi célébrer avec le nom Giulietta l’auto qui en pratique a le devoir de fêter le centenaire d’Alfa Romeo, proposant un nom historique de l’automobile italienne (le nom Giulietta avait déjà été utilisé par le passé par la firme pour identifier deux autres voitures, respectivement la Giulietta de 1955 et la Giulietta de 1977). La présentation s’est faite au salon de l’automobile de Genève en mars 2010.

La Giulietta est une berline à deux volumes (comme la 147 précédente, dont elle est la remplaçante). Elle fut réalisée sur le nouveau châssis de base appelé Compact avec moteur en position transversale.

La traction est avant, et les suspensions à l’avant-train configurées selon le schéma à roues indépendantes avec montant télescopique en aluminium type MacPherson, tandis que sur le train arrière est présent un schéma à roues indépendantes du type Multilink à trois bras en aluminium avec barre stabilisatrice. Une autre nouveauté consiste dans la direction assistée électrique dual pignon: le moteur électrique qui réalise la direction assistée n’agit pas sur l’axe de direction, mais est directement en prise sur la crémaillère, permettant de conjuguer la faible absorption d’énergie (typique de la direction électrique) avec la précision de l’hydraulique, parce qu’il élimine la sensation artificielle et l’impression de « mauvaise qualité » des précédentes versions de ce type de servocommande.

Il est prévu sur toutes les versions, en série, le système de contrôle Alfa Romeo VDC avec fonction de différentiel à glissement limité E-Q2 (« Electronic Q2 »), sans le différentiel de type mécanique Torsen.

Dès le début voici quels ont été les moteurs 2.0L diesel disponibles :

  • 2.0L JTDm 140PS et 350Nm
  • 2.0L JTDm 170PS et 350Nm
  • 2.0L JTDm 170PS TCT et 350Nm
  • 2.0L JTDm2 150PS et 380Nm (actuellement en vente)
  • 2.0L JTDm2 175PS TCT et 350Nm (actuellement en vente)

La version que nous irons examiner a une boîte manuelle et distribue 150PS à 3750rpm et 380Nm à 1750rpm.

Le même moteur et le même calculateur peuvent se trouver sur les autres voitures du groupe FCA, par exemple Fiat 500L, Fiat Doblò, Fiat Ducato, Fiat Freemont, Iveco Daily, Jeep Cherokee, Jeep Grand Cherokee, Lancia Delta, Lancia Thema.

Nous pouvons retrouver le même EDC17C49 aussi sur Caterpillar 311F, John Deere 5080G, Lindner Geotrac 84 EP, Mitsubishi Truck Canter, New Holland T4/T5 et Suzuki S-Cross.

Voici quelques-unes des caractéristiques techniques principales de la Giulietta:

Sélecteur Alfa DNA

L’Alfa D.N.A. est l’exclusif sélecteur de conduite Alfa Romeo qui modifie la réponse du véhicule sur la base du style de celui qui conduit et des conditions de la route. Il y a trois différentes modalités: Dynamic pour de grandes performances, Natural pour limiter les consommations et All-Weather pour affronter les situations à faible adhérence.

Il s’agit d’un instrument présent sur les voitures Alfa Romeo de nouvelle génération et actionnable au moyen d’une petite manette à balancier, qui permet de programmer 3 niveaux de tarage pour les freins, la direction, la boîte de vitesse (si de type automatique TCT), la gestion du moteur et les seuils d’intervention des contrôles électroniques ABS et VDC (sigle avec lequel Alfa Romeo identifie l’ESP), en choisissant entre un mode sportif (appelé Dynamic), normal (Normal) et des sols à faible adhérence (All Weather: toute situation climatique). En 2016, avec la commercialisation de l’Alfa Romeo Giulia, la modalité « All Weather » est remplacée par le programme « Advanced Efficiency » (haute efficacité) pour l’économie d’énergie et pour limiter les consommations de carburant et les émissions de substances polluantes.

Le système permet, même dans des conditions d’adhérence précaire, une augmentation de la sécurité de conduite ou inversement réduit les interventions électroniques sur le comportement routier pour augmenter les apports dynamiques de la voiture, en plus de régler physiquement l’assise de la voiture dans une configuration plus sportive en intervenant directement sur le réglage des suspensions. Le nom est inspiré du code génétique ou DNA, comme pour souligner l’empreinte sportive de la firme automobile.

Electronic Q2

Le système, à l’appellation industrielle EQ2 (acronyme pour Electronic Q2), a été présenté officiellement au Salon de Genève en 2008. L’EQ2 fut à son tour progressivement affiné, pour une meilleure interaction entre pilote et système, sur la base des nécessités du premier, ainsi que des conditions de la route. Il va remplacer le Q2 mécanique présent sur l’alfa 147.

Le système exploite tous les capteurs de l’équipement de freinage pour réaliser un comportement très semblable à celui d’un différentiel à glissement limité. En conditions d’accélérations en courbe, quand la roue intérieure (plus déchargée) tend à patiner, l’équipement de freinage avant agit sur cette dernière, augmentant ainsi le couple envoyé à la roue extérieure (plus chargée), évitant le sous-virage et augmentant la traction. Le système répartit le couple entre les roues motrices de façon dynamique et continue suivant les conditions de conduite et le revêtement routier.

Boîte de vitesses TCT

Pour bien comprendre comment fonctionne une boîte de vitesses à double embrayage nous devons partir du fonctionnement d’une boîte de vitesses conventionnelle.

La boîte de vitesses est ce dispositif qui permet la transmission du couple du moteur aux roues. Cela intervient parce que la rotation de l’arbre moteur est transmise à la boîte de vitesses, qui à travers un système d’engrenages gère le couple en sortie. Cela sert pour modifier la vitesse et dans le même temps maintenir le moteur à un régime de fonctionnement optimal, de façon à garantir un meilleur rendement. Comment fait-on, cependant, pour passer d’une vitesse à l’autre? Voilà qu’ici entre en jeu l’embrayage : il se trouve entre le moteur et la boîte de vitesses, et il a la charge de “détacher” le moteur et la boîte de vitesses, en déconnectant le couple moteur de façon à permettre le changement de vitesses.

Qu’arrive-t-il avec les boîtes automatiques à double embrayage et pourquoi les constructeurs ont-ils décidé d’opter pour ce choix ? Avec les boîtes à embrayage unique, au moment du changement de vitesses, il y a un moment où le couple moteur est complètement absent. Cela amène à une moindre fluidité de conduite, qui a des répercussions négatives aussi bien du côté des performances, de celui du confort, que du point de vue des consommations.

Pour remédier à ce problème on a introduit les boîtes de vitesses à double embrayage. Ils présentent un embrayage consacré exclusivement aux vitesses impaires (par exemple 1-3-5) et un exclusivement pour les vitesses paires (2-4-6).

Les deux embrayages travaillent de manière synchronisée : par exemple quand on a le passage entre première et seconde, tandis qu’est encore enclenchée la première, est activé l’embrayage “paire” qui passe la seconde, et uniquement dans un deuxième moment l’embrayage “impaire” désactive la première de façon graduelle.

Cette technologie particulière fait en sorte que la voiture ait toujours de la traction, vu qu’au moment où on change de vitesse, le premier embrayage, passe la traction à la seconde uniquement quand la vitesse suivante a déjà été insérée. Un fonctionnement vraiment brillant, qui permet d’améliorer la distribution de la puissance et donc les performances totales de la machine, comme il est indiqué aussi dans les différents essais sur route.

----------------------------------------------------------

Depuis le 19 Juil2016 :

Nous avons le plaisir de vous annoncer que nous pouvons reprogrammer la nouvelle Alfa Romeo Giulia 2.2L en 150cv et 180cvTurbo Diesel 2016

Nouvelle giulia 1

L'Alfa Romeo Giulia équipée du moteur2.2L 16V Turbo Diesel Euro 6.

La Giulia est une berline à trois volumes en propulsion et moteur en position avant longitudinale.

Ce schéma mécanique est associé à des volumes précis de la carrosserie :coffre long, écarts réduits et pavillon reculé.

La distribution des poids est homogène :50% à l'avant-train et 50% à l’arrière-train.

Les suspensions sont à quatre roues indépendantes, quadrilatères à l'avant et multiliaison à l’arrière.

L'arbre de transmission est en fibre de carbone, et une grande partie du châssis, une partie des suspensions et tous les moteurs sont par contre en aluminium.

Le moteur diesel est disponible en 2 variantes de puissance avec 2 types de boîtes de vitesses différentes :

-          2.2L Turbo Diesel 150CV boîte manuelle

-          2.2L Turbo Diesel 150CV boîte automatique

-          2.2L Turbo Diesel 180CV boîte manuelle

-          2.2L Turbo Diesel 180CV boîte automatique

 

La version avec boîte manuelle a 380Nm à 1500rpm, alors que la version avec boîte automatique a 450Nm à 1750rpm.

Le même moteur est monté sur Jeep Cherokee 2.2L 16V MJT 185CV.

Motore

 

Voilà quelques unes des principales caractéristiques techniques de la Giulia :

Integrated Brake System (IBS)

Sur la nouvelle voiture Alpha Romeo, en avant-première mondiale dans ce secteur, c’est le début du système électromécanique innovant qui combine le contrôle de stabilité au servo-frein traditionnel.De cette façon, on peut obtenir non seulement une importante optimisation des poids et une réduction des vibrations à la pédale, mais on garantit aussi une réponse instantanée du frein, et donc une distance d'arrêt record :de 100 km/h à 0 en 38.5 mètres.

Forward Collision Warning (FCW) avec Autonomous Emergency Brake (AEB) et reconnaissance piéton

Il s’agit du système, standard sur toutes les versions, qui ralentit ou arrête automatiquement la voiture en cas de collision imminente.

En particulier, le dispositif utilise un capteur radar et une caméra intégrée dans le pare-brise avant pour relever la présence d'éventuels obstacles ou d'autres véhicules, en avertissant le conducteur du risque de collision imminente.

Si le conducteur n'intervient pas, le système actionne automatiquement les freins en évitant l'impact ou en en réduisant les conséquences.

En outre, le système Autonomous Emergency Brake évolué dont la Giulia est équipée, en interprétant les informations provenant de manière conjointe du radar et de la caméra, est en mesure d'activer le freinage même en présence de piétons qui croisent la trajectoire du véhicule.

Sélecteur Alfa DNA

La nouvelle Giulia propose le nouveau sélecteur Alfa DNA, qui modifie le comportement dynamique du véhicule selon les choix du conducteur :Dynamic, Natural, Advanced Efficiency (modalité d'épargne énergétique qui pour la première fois est introduite sur une Alfa Romeo) et Race (seulement sur la version Quadrifoglio).

Mais aussi la boîte automatique à 8 rapports est produite par ZF Friedrichshafen.

La réalisation de la boîte, pour laquelle ont été nécessaires des mois d’ingénierie, a eu comme objectif primaire pas seulement le nombre de vitesses présentes mais aussi la réduction de la consommation en carburant et, par conséquent, la réduction de la pollution. La nouvelle boîte automatique 8HP à huit vitesses a été conçue pour être plus légère, en établissant de nouveaux standards de flexibilité, d'efficacité et de recherche d'économie.

 

Cambio

Voyons en détail les points les plus importants de la nouvelle transmission réalisée par ZF Friedrichshafen :

  • Nouveau design des engrenages :Quatre jeux d'engrenages planétaires et cinq embrayages seulement qui réduisent au minimum la friction et augmentent l'efficacité ;
  • HIS en option (stockage de l’huile d'impulsion) :donne la possibilité d’équiper le véhicule de systèmes Start&Stop, en augmentant l'économie de carburant potentiel ;
  • Calculateur intégré avec des temps de réponse extrêmement rapides :la boîte peut être combinée avec des éléments supplémentaires en mesure d'absorber la puissance, y compris la traction hybride, les convertisseurs de couple et les éléments d'absorption intégrés ;
  • Pleine compatibilité avec des systèmes hybrides :sur la base du concept d’hybride parallèle, les systèmes hybrides intégraux et le plug-ion peuvent être implémentés avec la boîte de base à huit rapports.
  • Compatibilité avec les systèmes de traction intégrale suivants :traction intégrale avec différentiel central intégré, système de traction intégrale IAS, hang-on all-wheel-drive ;
  • Convient à des véhicules avec couple entre 300 et 1000 Nm ;
  • Séparation des freins multidisque ;
  • Refroidissement optimisé :moindre refroidissement mineur de l’huile aves des basses pressions d'exercice, refroidissement majeur avec des pressions plus élevées ;
  • Contrôle du stand-by, avec déconnexion de la boîte automatique au point mort avec le véhicule à l’arrêt ou activation du frein de stationnement.

Pour la boîte automatique à 8 rapports, ZF a conçu et a développé un jeu d'engrenages complètement nouveau :le résultat est une transmission qui demande seulement 5 engrenages, dont seulement deux sont ouverts à une vitesse déterminée.

La boîte 8HP ne demande pas plus de 3 disques friction et deux freins, ce qui permet d'obtenir un niveau d'efficacité supérieur.Le résultat du fait que seulement deux engrenages sont ouverts par vitesse permet de réduire la friction, grâce également à l’utilisation d'une pompe de l’huile lamellaire parallèle à l'axe.

 

Cambio 1Cambio 2

----------------------------------------------

 

Déjà beaucoup de personnes convaincues en espérant vous compter parmi elles,

 

n’hésitez pas à vous renseigner le conseil n'est pas cher il est gratuit.

 

TOP-CAR-PERFORMER

06-51-08-04-44

chiptuning@topcarperformer-reprogrammation-moteur-var.fr

ou

TOPCARPERFORMER@GMAIL.COM

 UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS

DU LUNDI AU VENDREDI

8H 12H00 ET 14H 17H30.

Date de dernière mise à jour : 18/05/2020

  • 2 votes. Moyenne 4.5 sur 5.

Ajouter un commentaire